L’attraction des astres



Les marées affectent toute la masse d’eau des océans, soumise à l’attraction de la Lune et du Soleil.
C’est la Lune, plus petite mais plus proche, qui jour le rôle essentiel, et les marées suivent le cycle lunaire.

Les grandes marées (ou marées de vive-eau) ont lieu deux fois par mois, à la pleine lune et à la nouvelle lune : Lune et Soleil sont alors en alignement avec la Terre, et conjuguent leurs attractions.

Deux périodes de morte-eau ont aussi lieu chaque mois : attractions lunaire et solaire s’opposent alors à angle droit.

Le lever de la Lune se produisant en moyenne cinquante minutes plus tard chaque jour, le moment où la mer est totalement immobile (étale de haute ou de basse mer) est quotidiennement retardé.

Si notre planète n’était qu’un vaste océan, les oscillations entraînées par l’attraction de la Lune et du Soleil seraient relativement simples, mais la forme compliquée des bassins océaniques et des mers modifie l’amplitude et la périodicité de la marée.
Selon les lieux, l’amplitude de la marée (ou marnage) varie de zéro à plus de 15 m.

En général, la marée est semi-diurne, ce qui signifie que la mer monte et descend deux fois par jour, mais il arrive aussi qu’elle soit diurne, avec un flot durant douze heures et un jusant d’une durée équivalente.
Dans certains estuaires, le flot peut entraîner, surtout au moment des grandes marées, la formation d’un mascaret, sorte de vague déferlante qui fait remonter d’un seul coup le niveau de l’eau, avec parfois des conséquences redoutables.